• France - Argothe Couture

Mes indispensables à l'atelier... le parc de Machines

Suite de mes indispensables à l'atelier, les machines à coudre !


Ce qui fait la base de tout chez une couturière, hormis ses mains !  Ce sont quand même les machines à coudre.

J'ai commencé avec une un des premiers modèle de brodeuse de chez pfaff, une vielle machine que ma grand-mère m'avait refilé, et dont j'ai connu que très très tard, ses capacités de brodeuse à disquettes.... Oui quelques modèles enregistrés sur des grosses disquettes à l'ancienne..^^'

C'est à sa fin de vie que j'ai pris en compte le petit plus que ça pouvais apporter, même si j'étais limité par avec des motifs "enfantin", du coup, je ne m'en suis jamais servi en tant que brodeuse. Elle a malgré tout été une véritable partenaire et assistante pour beaucoup créations qui ont bien fait plaisir !


Avant la fin de sa vie, j'ai beaucoup travaillé dans les ateliers de Quechua, en prototypiste, avec des grosse piqueuse plate industriel avec coupe fils, genouillère et grande vitesse.. Ça m'est devenu totalement indispensable ^^

Alors, j'ai fini par investir dans une semi-pro.Un mixte entre une industrielle et une très bonne "familiale".

La Janome Mémory Craft 6600p me permet d'avoir une grosse base de points particuliers en plus d'avoir des capacités comme le coupe fils, et la genouillère. Mais je n'aime pas du tout le fait que son boîtier canette soit à l’horizontale sous la barre d'aiguille et n'ont comme avant en dessous et vertical. Ça été la cause de beaucoup de soucis d'emballement du boîtier canette en fonction des matières.


Mais 2 ans après sont investissement, et déjà un passage chez le doc pour un défaut numérique(juste de la mienne, en plus de quelques autres, j'imagine..), je ne vous conseillerais pas de prendre les grosses de chez Janome (conseil de mon réparateur aussi ).. Elles sont chères à l'achat, et quand il faut changer des pièces, c'est très cher aussi.

Par contre, les basiques sont très bien, et sauront très bien faire leur taf !

Mais les plus élever qui commence à avoir trop de capacités de points et de techniques différentes peuvent vite avoir des défauts dans leur circuit avec le temps.

Mon réparateur m'a fortement conseillé de partir sur des Brother, qui aujourd'hui, ont pris un bon niveau de qualité. Elles peuvent être chères, mais quand il faut changer des pièces (et, petite confidence de mon réparateur, tout est fait pour que ça arrive), les pièces coûtent bien moins cher.